Sri-Lanka : le Récit

Les Montagnes du Centre

Nuwara Eliya, Ella et Haputale

En Pratique

  • Hébergements :

        - Nuwara Eliya  (1 nuit, du 09 au 10/09) : Trevene Guesthouse .

         (36 € la nuit pour nous 3, petit-déjeuner inclus, "troqué" contre un panier repas

         dévoré à Horton Plains) . Très bien (un peu au-delà du budget personnel que

         nous nous étions accordés, malgré une petite ristourne obtenue après

         négociation) ; excellent accueil (francophone) et services ; bon repas .

        - Ella  (3 nuits, du 10 au 13/09) : Sun Top Inn  (30 € / nuit pour nous 3, petit-

         déjeuner inclus) . Correct ; bon accueil ; excellente formule de petits-déjeuners ;

         sert également des repas que nous n' avons personnellement pas testés .

  • Transports :

        - Kandy - Nuwara Eliya  : train .

        - Nuwara Eliya - Ella  : train .

        - Ella - Haputalle  : un A/R depuis Ella ;

          aller : train, retour : bus .

        - Ella - Tangalle  : bus .



On vous raconte ...

 

Cette région des Montagnes du Centre occupe la moitié Sud de l' île, elle est aussi celle du royaume du thé  . Quelques-uns de ses plus hauts sommets atteignent les 2 2OO mètres d' altitude : le Pidurutalagala, son point culminant (2 524 m) ou encore le mythique

Pic d' Adam (ou Sri pada, 2 243 m) .


Pour atteindre ce massif montagneux, nous options pour le train que nous empruntions depuis Kandy .  Quatre heures sont alors nécessaires pour parcourir les 77 km qui l' éloigne de Nuwara Eliya où nous décidions premièrement, de faire étape . Son tracé serpente en grimpant entre les plantations de thé à une vitesse ne dépassant généralement pas 15 km/h ... juste la bonne vitesse pour jouir des magnifiques panoramas qu' il est proposé d' admirer . Il est recommandé de réserver sa place le plus tôt possible ; 3 jours avant, nous n' avions pas pu nous voir voir attribuer de places en 1ère Classe (celle du salon panoramique), devant nous contenter de la deuxième ... mais le spectacle y est déjà assez grandiose (un peu gâché en ce qui nous concerne, par la pluie et le brouillard !) .


Nuwara Eliya


Nuwara Eliya  est la ville la plus haute du Sri-Lanka : située à 1 900 mètres d' altitude . Nous avions quitté Kandy  sous des averses de pluie, elle tombait en permanence ici, assortie de brouillard et de températures très basses . Nous y découvrions une atmosphère vraiment toute autre vis à vis des autres agglomérations déjà visitées . Ici la ville a pris des allures de petite bourgade paisible anglaise avec ses vielles demeures coloniales, son parcours de golf au gazon bien vert et franchement coupé ...

Elle offre un paysage vraiment très surprenant, de ceux que l' on

se s' attend pas du tout à découvrir en venant visiter le Sri-Lanka .

 

 

Afin de nous tenir un peu plus au sec, nous nous réfugions dans une fabrique de thé .

Bien que la visite ait été commentée en anglais, nous parvenions à comprendre les différentes phases nécessaires à l' élaboration de ce précieux breuvage, importé ici par les anglais . Nous acceptions bien volontiers la dégustation d' un bon thé bien chaud proposée en fin de visite, nous offrant ainsi l' occasion de nous réchauffer un petit peu ... (photos interdites à l' intérieur du bâtiment) .

 


 

Notre lieu d' hébergement collait tout à fait à l' ambiance britannique qu' inspire la ville . Nous logions au "Trevene", une agréable maison de caractère entourée d' un élégant jardin fleuri, de potagers et de serres (son propriétaire est horticulteur !) .

.


 

Nous y avons été accueillis par la sympathique Nisa, parfaitement francophone (ayant vécu en France), avec laquelle nous avons

un peu négocié le tarif afin qu' il puisse s' accorder avec notre budget . Le soir, nous nous lovions autour d' un beau feu de cheminée situé dans un agréable salon (notre chambre possédait sa propre cheminée, mais ne l' avons pas allumée, car cela nous aurait été facturé !) .

 


Le Parc National de Horton Plains

 

De toute évidence, la météo ne nous permettrait pas de gravir de nuit, tel nous l' avions envisagé, le très sacré Adam' s Peak  situé

non loin de là (il est le lieu de pèlerinage religieux le plus populaire du Sri-Lanka) . Elle compromettait également la balade vers Horton Plains  où nous convenions cependant de nous rendre .

Pour atteindre le Parc, nous embarquions à bord d' un mini-bus (alloué par "The Trevene") en compagnie de deux autres couples français . A sept, nous obtenions une substantielle réduction sur un tarif d' accès qui n' en demeurait pas moins élevé (+ de

15 €/personne) .

 


 

Nous y découvrions un étonnant paysage, assez atypique, nous inspirant plus ceux des tourbières écossaises, entourées de ses montagnes et de ses collines (la météo aidait particulièrement à renforcer cette illusion !) .

La promenade consiste en une boucle aisée de 9 km effectuée sur un plateau situé à plus de 2 000 mètres d' altitude, ponctuée de quelques temps forts tels les chutes de Baker' s Falls  et deux points de vue vraiment magnifiques, World' s End  et Little World' s End . Par chance, un répit d' une météo capricieuse nous a permis d' en mesurer l' étendue ... Magnifique !

 


 

Sur le chemin du retour, notre chauffeur nous a déposé dans une petite gare croquignolette perdue au beau milieu des montagnes ... Nous empruntions un bien curieux train mixant arrêts voyageurs et arrêts marchandises . Nous mettions plus de 4h30 à couvrir les

39 km nous séparant d' Ella, empruntant une fois encore, un itinéraire constitué de sublimes paysages ouvrant sur des panoramas grandioses .


Ella

 

Ella  est une agréable petite ville de montagne perchée à 1 100 mètres d' altitude, plantée dans un très élégant décor .

Nous y avons trouvé l' ambiance particulièrement sympathique , tant et si bien que nous y avons séjourné trois jours .

 

Rien de plus à y faire que de délicieuses balades, se déclinant ici à l' infini ... Nous en abusions ! A défaut de l' ascension de

l' Adam' s Peak, nous nous contentions de celle du Little Adam' s Peak, une petite grimpette aisée, récompensée par un assez grandiose panorama .

 


 

Les versants du Little Adam' s Peak  sont recouverts de plantations de thés où œuvraient pieds nus, en équilibre dans la pente,

les pluckers  (ainsi sont nommées ces femmes chargées de la récolte des feuilles) .

 


 

Les lignes de chemin de fer constituent des lieux de vie assez extraordinaires ... nous avons aimé nous y promener . Ils  sont utilisés tels des chemins, par les écoliers, les puckers, les ouvriers agricoles ... Ils sont parfois le seul moyen d' accès aux nombreuses maisons bordant un tracé percé dans la forêt ; nous y avons vus des vachers y emmener paître leurs troupeaux, du linge sécher sur le ballast ...

 

 

Au cours de nos balades dans cette belle région d' Ella, nous avons été à plusieurs reprises, invités à pénétrer dans la maison de locaux, sans que jamais pourtant (par pudeur peut-être ?) nous n' acceptions . Ils semblaient souhaiter nous faire visiter leur intérieur, nous offrir un thé, un café, communiquer ... des femmes nous ont offert des fruits, des ados nous ont évoqué leur vie d' étudiants, des enfants nous ont offert leurs plus large sourires ... eh bah, mis bout à bout, tous ces petits riens nous ont apporté de grands moments de bonheur !

 



Haputale

Nous nous rendions à Haputale  dans un aller et retour effectué depuis

Ella ; aller en train, et retour en bus (avec changement) .

Plus que partout ailleurs, les montagnes y sont recouvertes des plantations de thé s' étendant à l' infini (notamment, celle de Sir Lipton, aujourd' hui devenue Dambatenne Tea Factory) .

Nous nous rendions en tuk-tuk au Lipton' s Seat, un des plus beaux panoramas offert par les montagnes du Sri-Lanka ... Parait-il ?! Parce que là pour le coup, c' était tout bouché ! Sir Lipton "himself", aimait venir ici contempler une vue extraordinaire (on le croit sur parole !) .


 

Nous en redescendions à pieds, au milieu des plantations, croisant de très nombreuses puckers à la tâche . Certaines d' entre

elles nous ont enseigné avec un sourire amusé, leur savoir-faire afin de récolter les jeunes pousses de feuilles de thé .

Quelques trouées au cœur du balai auquel se livraient les nappes de brouillard, nous ont permis d' admirer des paysages assez extraordinaires ... Malgré pluie et brouillard, nous ne regrettions pas notre venue à Haputale .

 

 

La jolie balade s' est achevé à Dambatenne Tea Factory  où la visite nous a permis de différencier certains processus de fabrication par rapport à celle de Pedro Tea Estate & Factory que nous visitions à Nuwara Eliya .

 

 

Depuis l' usine, nous retournions à Ella  en bus ; la pluie avait redoublé ...


<<<  Page précédente                                                                                                                         Page suivante  >>>

Les Transports en Commun                                                                                                                       La côte Sud