Sri Lanka : le Récit

Le Triangle Culturel (2)

Polonnaruwa et Kandy


En Pratique

  • Hébergements :

            - Polonnaruwa  (2 nuits, du 04 au 06/09) : Palm Garden, (18 €/nuit pour nous 3) .

            Chambre à peine correcte (état literie, bruit, eau froide), en revanche petite terrasse

            individuelle sympa, formule repas plaisante ; bon accueil ; location de vélos .

          - Kandy  (3 nuits du 06 au O9/09) : Shangri-la  (30 €/nuit pour nous 3, petit-

            déjeuner compris) . Correct (filet d' eau à peine chaude) ; bon repas sur place

            ( à commander tôt le matin) ; bon accueil (francophone)  .

  • Transports :

        - Dambulla - Polonnaruwa  : bus .

        - Polonnaruwa - Kandy  : bus .

        - Kandy - Nuwara Elya  : train .



Polonnaruwa

 

Nous atteignions Polonnaruwa après un trajet relativement court, effectué en bus depuis Dambulla . A peine notre installation effectuée au Palm Garden, nous enfourchions des bicyclettes mises à disposition des clients par la guesthouse .

 


 

Au hasard, nous errions à travers les chemins bordant des rizières, longions des lacs et d' autres plus petites étendues d' eau, assistions à d' étonnantes scènes de la vie quotidienne … Nous récompensions systématiquement d' un salut amical, les nombreux larges sourires, les regards amusés qui nous étaient toujours adressés . D' une manière générale, les sri-lankais sont très accueillants et ont toujours le sourire . Ils sont aussi très curieux (dans le bon sens du terme) et nous questionnaient régulièrement sur notre provenance, le temps que nous passions à visiter leur île, l' intérêt que nous y portions, la composition de notre famille (famille à laquelle ils semblent particulièrement attachés) … Cela, nous avons pu le vérifier tout au long de notre séjour au Sri-Lanka .

 

 

L' après-midi se passait ainsi, tranquillement, et au final, sans qu' il n' y paraisse vraiment, nous parcourrions de très nombreux kilomètres .

Une fois encore, l' option retenue pour visiter les ruines de l' ancienne capitale, a été le vélo . Nous avons particulièrement adoré visiter ainsi le site de Polonnaruwa . Bien que moins étendu qu' Anuradhapura, il n' en demeure pas moins très vaste, et l' usage du vélo fait gagner un temps très précieux, permettant de s' attarder au gré de ses envies, sur les divers nombreux trésors qu' il renferme, et

l' étendant jusqu' au bout du site, où de nombreux touristes ne semblent même pas se rendre .

 

 

Nous débutions la visite par celle de son intéressant musée, d' où l' on achète les billets d' entrée valables pour le site tout entier (photos interdites) . Polonnaruwa  est très certainement le site que nous avons eu le plus de plaisir à visiter, il offre une réelle belle diversité de très beaux vestiges … Nous avons adoré !

 





 

Nous avons souvent entendu des voyageurs vantant l' avantage de prendre un guide pour de telles visites, vous dirigeant vers les choses essentielles, et que seul, vous n' auriez très certainement pas vues . Outre l' avantage indéniable des explications fournies

(pour nous, elles doivent obligatoirement l' être en français), nous ne partageons pas tout à fait le même avis, Polonnaruwa en est

une illustration flagrante .

Nous n' y avons croisé groupes et individuels accompagnés, qu' aux abords immédiats de l' entrée du site ; visite souvent effectuées au pas de course, lorsqu' au contraire, nous prenions personnellement plaisir à nous attarder .

Nous étions quasi les seuls à profiter des magnifiques Bassin du Lotus  et Tivanka Image House qui méritent largement de pousser un peu plus au Nord afin de leur rendre visite .

Nous ne dénonçons cependant pas cet état de fait, et sommes conscients de l' intérêt que certaines personnes ont à prendre un guide ; nous sommes juste un peu étonnés . Ce type de visites ne nous correspond pas, accordant avant toute autre chose, une place primordiale à la liberté d' aller où bon nous semble, sans être dépendant de qui ou de quoi que ce soit .

 



 

Cette visite enrichissante nous aura occupés la journée toute entière . Il avait fait particulièrement chaud ce jour là,

nous rentrions fourbus à la guesthouse .

 


Au pays de Kandy

 

Oh qu' il nous est apparu particulièrement long ce trajet en bus local afin de rejoindre la ville de Kandy  !

Peut-être aurait-il mieux valu lui préférer un itinéraire Anuradhapura - PolonnaruwaDambullaKandy, car de Polonnaruwa,

nous repassions par Dambulla où nous faisions précédemment étape ?

La pluie s' était mise à tomber abondamment … Il allait continuer à pleuvoir tout au long de notre séjour à Kandy ... et plus encore !

Nous nous promenions du côté de son lac, enserré autour de montagnes boisées . Nous en faisions le tour … un peu déçus tout de même, car loin des "images de cartes postales" que nous vantait notre guide de voyage (la météo en était aussi peut-être

responsable ?!) .

 



En revanche, nous prenions plaisir à déambuler dans ses rues animées . Kandy  est une ville vraiment à part, bien différente de celles que nous avions jusqu' alors traversées . Nous nous rendions sur son marché couvert, coloré et odorant .

 


 

A l' image de très nombreux pèlerins, nous nous rendions essentiellement à Kandy  pour y visiter le très sacralisé

Temple de la Dent du Bouddha

 

 



Il est sensé abrité une dent ayant appartenu à Bouddha ...

Une chose est sûre, c' est qu' il est très richement décoré et que c' est vraiment très beau ! Nous n' avons malheureusement pas pu visiter

la salle de l' Octagon (la bibliothèque du Temple) fermée lors

de notre visite .

 



 

Réellement une belle visite que celle du Temple de la Dent  !

 


Un autre jour, nous regagnions en tuk-tuk, le Millénium Elephant Fondation, un établissement recueillant les éléphants que leurs propriétaires ne parviennent plus à nourrir . Nous en jugions la visite plutôt pitoyable .

Après avoir observé ces pachydermes en totale liberté dans leur milieu naturel, au cours de notre voyage en Afrique australe  durant

l' été 2011, les voir ici s' est révélé vraiment très décevant : entravés, ils sont dirigés par la main sévère de leur cornac, sont présentés tels des bêtes de foire que les touristes, au même titre qu' une attraction prennent plaisir à chevaucher .

Nous n' y restions qu' une dizaine de minutes pour une unique simple visite (déjà onéreuse), nous abstenant de verser les divers suppléments dus pour la balade à dos d' éléphant ou encore, la "baignade" qu' on vous propose de "partager" avec l' animal .

Une fois encore, nous ne condamnons pas, la cause est noble, et nécessite un financement certain ; ce type de tourisme ne nous correspond pas, et nous nous accordons à penser qu' il en faut pour tout le monde ! Nous aurions juste pu nous épargner la route que nous avions fait pour parvenir jusque là !


Sur le chemin du retour, notre chauffeur de tuk-tuk  nous a déposés au Peradenlya Botanical Garden, un des plus célèbres jardins botaniques au monde !

 

 

Malgré la pluie, nous avons pris beaucoup de plaisir à déambuler dans les allées de cet immense parc : il est réellement magnifique !

 



 

Nous nous amusions notamment de cet étrange balai, ce jeu du chat et de la souris entre d' une part, les gardiens du parc, et les jeunes couples d' amoureux de l' autre, que les premiers cherchent à débusquer au milieu de la riche végétation . Le bisou serait-il ici prohibé ?!

 

 

La visite achevée nous regagnions Kandy  à bord d' un bus local ; exotiques les transports en commun au Sri-Lanka …

Nous les évoquons dans le prochain article, page suivante !

 


<<<  Page précédente                                                                                                         Page Suivante  >>>

      Le Triangle Culturel (1)                                                                                                                Les Transports en commun