Polynésie française : le Récit

L' île de Raiatea

En Pratique

  • Hébergement :

        - Opoa, Pension Te Maeva  (5 nuits, du 28/02 au 05/03 ;

           113 € la nuit pour nous 3) . Un peu excentrée de tout centre

           d' activité (23 km d' Uturoa, la ville principale de l' île), en retrait

           du bord de mer, posséder un véhicule peut présenter un réel

           avantage ; transfert pour relier l' aéroport proposé ; bungalow

           très confortable avec coin cuisine extérieur ; belle terrasse ouvrant

           sur un superbe jardin composé d' une multitude de fleurs et de

           plantes tropicales : elles participent à créer un superbe cadre

           odorant ; petit-déjeuner inclus ; accès internet et piscine gratuit ;

           prêt gratuit de vélos ; accueil agréable .

  • Transports :

        - Huahine - Raiatea  : avion ("Pass 2" d' Air-Tahiti) .

        - Transfert aéroport - hébergement opéré par la

           pension (A/R) .

        - Sur place : location de voiture sur 2 journées .

        - Raiatea - Bora-Bora  : avion ("Pass 2" d' Air-Tahiti) .



On vous raconte ...

 

Nous quittions Huahine  à regrets, et nous demandions bien ce que allions trouver à Raiatea . Claudine nous attendait à l' aéroport ; elle nous passait le collier de tiaré autour du cou et nous conduisait au supermarché d' Uturoa  afin que nous y fassions nos courses .

 


 

Lorsque nous parvenions à la pension Te Mavea, nous nous sommes demandés comment nous allions bien pouvoir occuper

les 5 jours à venir . Rétrospectivement, ils sont très vite passés sans qu' à aucun moment nous ne nous soyons réellement ennuyés .

 


Opoa

La pension Te Maeva  se situe sur cette commune . D' un coup de pédale, on a vite fait de parcourir les 5 km qui, longeant le lagon, mènent au centre du village ... Mais il n' y a pas grand chose à faire à Opao !

 


 

Deux kilomètres plus loin, on trouve le Marae de Taputapuatea, le plus grand de Polynésie .

Le Marae  est un ancien lieu de culte symbolisé par une plate-forme bâtie en pierres volcaniques ou en corail . C' est en grande partie grâce à ce site que Raiatea  est, en Polynésie, surnommée "l' Ile Sacrée " .

 


 

Le site est vraiment sympa et assez étendu . Il occupe un très bel endroit autour duquel nous prenions par ailleurs,

plaisir à faire trempette .

 



Le Mont Tapioi

 

Afin d' explorer l' île un peu plus loin que nous le permettait le vélo, nous louions une voiture . Nous nous rendions à Uturoa, et sur les conseils du volubile Guy  (notre hôte) , empruntions le sentier qui mène au sommet du Mont Tapioi . Dominant la ville, on y jouit d' un panorama assez exceptionnel ; ci-dessous, l' île voisine de Tahaa . Elle occupe communément avec Raiatea, le même lagon .

 

 

Le panorama s' étend à l' île de Huahine  qu' un peu nostalgique, Justine ne semble plus quitter des yeux . Nous y découvrions également l' île de Bora-Bora, et son relief si caractéristique, et plus loin encore, celle de Maupiti  (absente sur les photos) .

Il domine également un magnifique lagon où semblent "flotter" de très nombreux motu (des îlots de sable corallien) .

 


 

L' île de Bora-Bora, notre prochaine destination ... Cela grimpe un peu pour atteindre le Tapioi  (altitude : 294 m), mais le paysage offert depuis son sommet est réellement magnifique . Nous le savourions durant un bon moment .

 


Ailleurs ... le long de la route de ceinture

 

La route de ceinture est longue de 102 km, elle borde généralement au plus près le lagon, offrant très souvent, de superbes décors ouverts sur l' océan . Nous y découvrions par ailleurs d' autres Marae, tel celui de Tainuu  (ci-dessous) .

 


 

Étonnamment, les côtes de Raiatea  ne possèdent pas de plage de sable ou même de corail ou de galet . Ce doit être en partie pour cette raison que les grands centres hôteliers ne s' y sont pas développés . Cette absence confère à l' île une réelle authenticité ; nous

l' avons appréciée .

 

 

De l' autre côté de la route, nous découvrions de bien agréables paysages montagneux .

Nous empruntions également la route traversière menant au Belvédère sur la baie de Faaroa .

 



Épilogue

 

Nous avions prévu au cours de ce séjour de 5 jours passé sur l' île de Raiatea, d' emprunter le ferry pour nous rendre sur l' île voisine

de Tahaa  (distante de 4 km) . Nous n' en avons pas vraiment eu le temps, les horaires des bateaux notamment ne coïncidant pas vraiment avec notre emploi du temps . Rétrospectivement, nous pensons qu' il est préférable dormir au moins une nuit sur cette île

si on envisage vraiment la visiter .

 



 

Nous survolions successivement Raiata  et Tahaa ainsi que le magnifique lagon ceinturant ces deux îles ...

L' avion avait désormais mis le cap sur Bora-Bora  . Beaucoup nous ont mis en garde sur son côté hyper-touristique ;

beaucoup étaient convaincus que nous ne l' aimerions pas . Nous voulions cependant le vérifier par nous même ...

 


<<<  Page précédente                                                                                                                                Page suivante  >>>

        L' île de Huahine                                                                                                                                 L' île de Bora-Bora (1)