Malaisie : le Récit

Un peu plus de côte Est

Mersing, Cherating & île de Kapas


En Pratique

  • Hébergements :

        - Mersing : Golden City Hotel  (1 nuit, du 27 au 28/09 ; 9 €

          pour nous 3) . Juste pour dépanner et ne pas se ruiner ... sinon,

          c' est assez sordide !

        - Cherating : Payung GH  (2 nuits, du 28 au 30/09 ; 15 € la nuit

          pour nous 3) . Correct, les sanitaires nécessiteraient cependant un

          bon coup de rafraîchissement (eau froide) ; cadre agréable ;

          accueil très prévenant ; conseils avisés .

        - Kapas : Kapas Beach Chalets  (2 nuits, du 30/09 au 02/10 ;

          16 € la nuit pour nous 3) . A peine correct ; sanitaires délabrés ;

          mais le cadre est enchanteur et parvient à faire oublier ces

          travers ; accueil cool et bien sympa .

  • Transports :

        - Ile de Tioman - Mersing  : bateau.

        - Mersing - Cherating  : bus .

        - Cherating - Kapas  : bus jusqu' à Marang ,

           puis acheminement par bateau .

        - Kapas - Perhenthian  : bateau jusqu' à Marang ;

           bus de Marang  à Jerteh, avec changement à

           Kuala Terengganu ; taxi de Jerteh  à Kuala Besut ;

           bateau de Kuala Besut  à Pulau Perhentian .



On vous raconte

(Prisonniers à Mersing)

 

Un unique bateau quittait assez tardivement l' île de Tioman  ce jour là .

Si bien qu' en parvenant à Mersing, plus aucun bus ne se rendait vers notre prochaine destination : le Parc de Taman Negara .

Nous avions déjà pris pas mal de retard, respecter le programme envisagé devenait désormais utopique . Nous convenions de ne

pas nous rendre aux Cameron Highlands, une région montagneuse couverte de plantations de thé : nous en avions vu pas mal, et

de fort belles au Sri-Lanka, aussi, pensions-nous peut-être être déçus ?! Nous consentions aussi, un peu à regrets, de sacrifier la côte Ouest de la Malaisie, notamment l' île de Penang . Le circuit s' organisait désormais différemment : il nous fallait poursuivre à remonter la côte Est, avec comme prochaine destination : Cherating, pour laquelle il n' y avait pas non plus de bus la desservant aujourd' hui . Nous étions prisonniers ce jour, à Mersing !

 

Mersing  est une petite ville de pêcheurs dont on a vite fait le tour, et où il n' y a pas grand chose à faire (si ce n' est prendre le ferry pour atteindre Tioman) . Nous trouvions abri pour la nuit dans un hôtel assez sordide, mais particulièrement économique .

 


Cherating

 

Le trajet en bus s' est révélé beaucoup plus long que nous

l' avions prévu (il comprend de plus, un arrêt "pause-déjeuner" pour le chauffeur, auquel participe la plupart des occupants du bus) . Nous parvenions à Cherating  en fin d' après-midi, et regagnions l' agréable Payung Guesthouse .

Le soleil commençait à décliner lorsque nous découvrions sa sublime plage ... en ce dimanche, de nombreux locaux semblaient y partager en famille de délicieux moments ; nous avons personnellement beaucoup aimé l' ambiance qui y régnait .

 

 


La Payung Guesthouse donne accès direct à la rivière ...

A la nuit tombée, une sortie en pirogue est organisée afin d' y observer des lucioles ... Durant près d' une heure, par centaines, ces insectes produisant de

la lumière sont venus à la rencontre du bateau, ont virevolté autour de nos têtes, se sont déposés aux creux de nos mains ...

L' appareil photo n' aura pas su hélas, éterniser la magie de cet instant !

 

Ayant apprécié cette sortie nocturne sur l' eau, nous décidions de réitérer, et d' aller découvrir la mangrove en cours de journée ...

Nous avons vraiment été déçus ! La balade durant laquelle nous découvrions quelques varans, quelques serpents, s' est révélée assez ennuyeuse . Il aurait certainement été plus intéressant et plus ludique, l' effectuer seuls, en kayak, tel nous l' avions fait à Tangalle  (Sri-Lanka) .

 


 

Cherating  est une étape sympa, elle permet de couper un trop long trajet à effectuer entre le Nord et le Sud de cette partie de la

côte . Il est tout à fait envisageable n' y séjourner qu' une unique nuit, dès lors qu' on a découvert sa belle plage, qu' on soit parti à

la rencontre de ses lucioles .


L' île de Kapas

 

Notre gros coup de cœur en Malaisie !

Mais c' est confidentiel ... Pour en préserver l' endroit, il conviendrait de ne pas l' ébruiter !

 

 

Pas de village, pas de route, pas de boutique ... juste une poignée de bungalows disséminés sur un cordon de sable blanc, séparés par une petite promenade bétonnée reliant chacune des plages qu' ils occupent respectivement ! Nous avons personnellement pris place au Kapas Beach Chalet, et nous nous y sommes particulièrement bien sentis .

 


 


"Et qu' est-ce-qu' on y fait à Kapas ? " ... Pas grand chose, on s' y prélasse, on y paresse !

On s' y promène aussi, saluant la dizaine de groupes de touristes présents comme nous sur l' île ; on y nage aussi ; on y observe aussi

des coraux et des poissons de toute beauté !

 


 

 





Un sentier aménagé, tracé au cœur de la jungle, permet de rejoindre une partie de la côte complètement désertique ...

 

 





Pas de sable de ce côté-ci, mais des côtes au relief escarpé, abritant de paisibles criques dont les fonds marins se révèlent particulièrement riches . Deux groupes de touristes y ont observé un requin peu de temps après que nous soyons sortis de l' eau ... Zut, raté !



 

 

Nous étions en retard ... Il nous fallait désormais à regrets, quitter Kapas  où nous avions séjourné deux nuits

(nous aurions pu volontiers, y rester encore deux autres !) .

 


<<<  Page précédente                                                                                                                                Page suivante  >>>

   Ile de Tioman                                                                                                                                    Les Perhentian