Chili : le Récit

Punta Arenas & Croisière Australis


En Pratique

  • Hébergement :

        - Hostal Independencia  (2 nuits, du 03 au 05/04 ; 27 € la nuit pour nous 3) .

         Hostal  tenu par le charmant Eduardo qui n' a pas manqué dès notre arrivée de

         nous renseigner (en espagnol) sur toutes les possibilités de visites à effectuer à

         Punta Arenas ; chambre basique (absence de chauffage : nous y avons eu un

         peu froid) avec salle de bains commune (propre) ; accès internet ; possibilité

         d' utiliser la cuisine d' Eduardo ; petit-déjeuner inclus et ultra copieux .

         Une bonne petite adresse très économique !

  • Transports :

        - Puerto Natales - Punta Arenas  : bus

          (trajet : 3 h ; coût : 7 €/p.) .

        - Punta Arenas - Ushuaia (Argentine) :

          croisière de 4 jours Australis, via le

         Cap Horn (coût : 954 €/personne !) .



On vous raconte ...

 

La visite des pinguinera  avait, avant toute chose, motivé notre étape à Punta-Arenas .

Aussi, dès notre arrivée, nous étions nous mis en quête d' informations sur les formules proposées afin d' aller observer les différentes colonies de pingouins dont notamment, les fameux manchots de Magellan . Nous étions en fin de saison et les avis divergeaient sur

l' intérêt d' aller les visiter à cette période de l' année .

C' est dans une des agences contactées que nous découvrions la possibilité de se rendre à Ushuaia  (notre prochaine étape), via le

Cap Horn, au cours d' une luxueuse croisière de 4 jours, au fil des canaux les plus austraux de Patagonie . Le départ étant fixé 2 jours plus tard, nous comblerions des places restées vacantes et bénéficierions d' un tarif "dernière-minute" assez attractif .  Elle était la toute dernière croisière organisée cette saison, coïncidait parfaitement avec notre emploi du temps et nous faisait envisager une destination mythique à laquelle jamais, nous ne pensions pouvoir un jour, avoir accès . Nous nous laissions assez rapidement tentés ... cette croisière serait nos cadeaux de noël, d' anniversaire, et nous consentions par ailleurs, à renoncer à celle qu' éventuellement nous avions prévu faire en fin de séjour aux Galapagos .

Nous consentions à ne pas engager de frais supplémentaires au cours de notre séjour à Punta-Arenas . Il aurait pourtant été tentant

d' aller randonner du côté du Parque Historia Patagonia, de prolonger la balade vers le Cabo Froward, de partir à la découverte des pingouins peuplant l' île Magdalena ... Concernant ces derniers, nous comptions bien les découvrir lors de notre navigation dans les légendaires Détroit de Magellan  et Canal Beagle que nous allions suivre au cours de notre expédition vers le Cap Horn ... Malheureusement, ils avaient déjà migré vers le Nord !


Punta-Arenas


Nous avions deux jours à consacrer à la visite de Punta-Arenas ...

Nous y découvrions son élégant centre, sa Plaza de Armas, cernée de somptueux bâtiments construits sous le modèle européen ; nous y visitions son intéressant Museo regional salesiano Maggiorino Borgatello ;

nous découvrions de superbes demeures, tel le Centro Cultural Braun Menéndez  ayant totalement conservé son état d' origine (tout début XXème siècle) ; nous grimpions jusqu' à atteindre el mirador dominant

la ville ; nous errions dans les allées de cyprès de son très impressionnant Cementerio ...

 


 

Nous nous promenions également le long de son front de mer, plutôt très animé le week-end, lorsque les locaux viennent y passer

la journée en famille . La ville de Punta-Arenas en elle-même, ne présente que peu d' intérêt, au deuxième jour, nous nous

y ennuyions un peu . Elle mérite très certainement un détour dès lors qu' on envisage s' aventurer un peu au-delà, à la découverte

de ses paysages de steppe battue par les vents, empruntant par exemple, la route qui longe le détroit de Magellan jusqu' à atteindre le Fort de Bulnes  ou dès lors que l' on va rendre visite aux colonies de pingouins hébergés sur l' île Magdalena située dans ce même détroit (ce qu' initialement, nous avions prévu faire) .

 

 

Au soir du deuxième jour, à heure convenue, nous embarquions sur le Stella Australis ... Nous allions y vivre la plus fabuleuse des aventures australes, à la découverte des lieux les plus secrets et spectaculaires de la Terre de Feu  et du Cap Horn .

 


Croisière d' Exploration Australis n° 111


 

Quel accueil ... Nous avons tout d' abord été dirigés vers nos cabines . Initialement, nous devions en occuper une à trois, mais certaines étant inoccupées, Justine  s' est personnellement vu attribuer l' une d' entre elles . Sympa !

Cet environnement de luxe ne nous était pas du tout familier ... Nous l' appréhendions même un petit peu . Nous étions un peu rassurés après avoir constaté que la "population" ayant pris place à nos côtés n' était pas aussi "guindée" que nous aurions pu

l' imaginer . Rapidement, nous nous sommes rapprochés de la toute petite poignée de français, formant ainsi, un petit groupe que nous jugions de manière globale assez sympathique .

Les services à bord étaient vraiment de qualité, le personnel très attentionné, les boissons étaient servies à volonté, et la restauration était de type gastronomique . Durant quatre jours, nous allions bien en profiter .

 


 

Au cours du cocktail de bienvenue, l' ensemble de l' équipage nous a été présenté, des informations concernant la vie à bord et les excursions nous ont été dispensées . Dans le même temps, nous levions l’ancre, à destination de l’ extrême sud ...

 

 

Nous avions passé une nuit très agréable . Aux premières lueurs de l' aube, nous naviguions sur les eaux du fjord Almirantazgo ...

l' ambiance était d' une quiétude absolue .

 

 

Nous nous engagions dans la baie d' Ainsworth  . En guise de toile de fond, nous pouvions admirer le sublime glacier Marinelli  : un champ de glace, se déversant dans la baie depuis la chaîne enneigée de la Cordillère Darwin (repéré 2 sur la carte) .

 

 

Embarqués à bord de zodiacs, nous accostions ...

 


 

Il est fréquent d' observer sur la plage ou bien encore sur l’ île, une colonie d' éléphants de mer ayant choisi ce lieu pour se reproduire ; histoire sans doute, de joindre l' agréable à l' agréable : en guise de nuit de noces, le spot nous est paru assez idyllique ! Mais

l’ emplacement précis, tenu par cette colonie est imprévisible ... nous n' en apercevions pas le bout d' un museau

(mais peut-être aussi, la pudeur de ces animaux les a t' elle incités à ne pas ici, s' exhiber ?!) .

 

 

Nous évoluions au cœur du Parc National Alberto de Agostini . Patricio  notre guide est un passionné, il nous a raconté comment

la vie est ici réapparue après la fonte des glaces .

 

 

Nous nous enfoncions un peu plus dans les terres ; au cours d' une petite excursion nous allions découvrir la merveilleuse forêt de Magellan subantarctique environnante . Patricio  nous narrait notamment les dégâts environnementaux causés par les barrages

de castors, depuis que le rongeur venu du Canada, a été introduit en Terre de Feu .

 


 

Généralement, la navigation se poursuit en direction des îlots Tuckers  où, à bord de zodiacs, on peut généralement observer de nombreux cormorans et manchots de Magellan . Début Avril, ces derniers ont hélas, déjà déserté les lieux ; aussi, remontions-nous

le fjord Almirantazgo jusqu' à rejoindre celui de Brookes . Nous déjeunions ...

 

 

Parvenus dans la baie de Brookes, nous découvrions un véritable amphithéâtre de glaciers se répandant dans les eaux du fjord .

 



 

Nous débarquions ... histoire de se rapprocher au plus près d' un de ces glaciers .

Patricio  nous racontait comment ils s' étaient formés, comment aujourd' hui, ils évoluaient .

 


 

Nous en admirions la couleur bleutée, en observions ses crevasses, l' écoutions craquer ...

 



 

Chaque sortie était magnifiquement orchestrée ... leur organisation semblait parfaitement rodée, depuis la mise à l' eau des zodiacs, de la répartition par petits groupes, de la compétence des guides qui les encadraient, du whisky et des boissons chaudes servis directement sur place et qui immanquablement, concluaient chaque excursion ...

 


 

Suite,  page suivante ...     


<<<   Page précédente                                                                                                                              Page suivante   >>>

         Torres del Paine (2)                                                                                                                            Croisière Australis (2)